Accueil Fil arianne Référencement

Non les pandas ne sont pas des critiques littéraires. Ils ne savent pas lire !

Non les pandas ne sont pas des critiques littéraires. Ils ne savent pas lire !

Pensez-vous que les liens des réseaux sociaux aient un impact dans les SERPs ?

Loading ... Loading ...

Je donne mon avis !

 
Roger Benedict COLY 11 mai 2011 33 Commentaires

Que ne faut-il pas entendre sur la mise à jour Google panda. Attention le panda arrive, il vous mangera vivant ! Non il préfère la viande marinée au vinaigre et bien grillée au feu de bois comme une pizza italienne. A l’ancienne quoi.

Pour ceux qui sont dans le secret des dieux, Le panda aime plutôt la cervelle, mélangée à la colonne vertébrale. Le tout mariné à l’acide chlorhydrique (uhmm ! Je salive). Pour les blasphémateurs, le panda est végétarien et adore le bambou. D’autres avancent qu’il aime plutôt manger des œufs et des insectes. Attention donc au poulailler.

Les calomniateurs, qu’en pensent-ils ? Et les fous du roi ? Ont-ils tendu l’oreille cette fois pour savoir ce qui se dit et se prépare dans la cour ? Ceux qui ont toujours l’info, cueillie à la source, la bonne, la vraie. Ont-ils des conseils à nous livrer pour nous éviter la qualification de nos pages comme fermes de contenu ? A ce jour, plus de 48 millions de réponses. Rien que ça.

Non le panda ne fait pas de critique littéraire

Google ne cherche pas à savoir qu’un billet a été rédigé par un académicien. Il peut simplement vérifier l’autorité de son auteur. La qualité d’un contenu est une chose. La pertinence en est une autre. C’est surtout une considération très subjective. Google est un robot ne l’oublions pas. C’est à dire une machine, à laquelle on essaye de donner des facultés d’analyse et de raisonnement, en lui fournissant des informations et des paramètres. Ainsi, le rapport à la qualité n’est pas le même selon qu’on est un robot ou un internaute.

Google est un robot

Un contenu peut tout à fait être pertinent aux yeux d’un moteur de recherche. Donc, en première page des SERPs. Et dans le même temps, ne pas répondre à la demande de la plupart des internautes. Aux second la qualité et aux premiers la pertinence. Le contenu spinné par un bon soft en est le parfait exemple. Quoi qu’on en dise. Cependant Google est capable de vérifier :

  • Les notes attribuées à un contenu et les réactions des internautes
  • Le temps moyen passé sur un site (ie taux de rebond)
  • Le partages des liens du site via les réseaux sociaux
  • Le nombre de backlinks venant de domaines différents et l’autorité de ces domaines
  • Le nombre et la fidélité des visiteurs
  • Le site fait-il des liens externes vers des pages complémentaires à son contenu ?
  • La taille du texte (nombre de mots)
  • Le contenu cache t-il une stratégie de monétisation via les publicités Adsense ?
  • Ces publicités gênent-elles le visiteur ?

Ce sont des données  dont la mise en relation, la corrélation, peut aboutir à des conclusions extrêmement fiables sur la qualité d’un contenu. Les filtres utilisés pour détecter les fermes de contenu sont arrivés à maturité. Dans certains cas, il sera difficile de trancher c’est vrai. Mais Google n’est pas pressé.

Faut-il modifier la façon de concevoir les sites web ?

Oui. Matt Cutts rappelait qu’il faut avant tout penser aux internautes et d’oublier le SEO et les moteurs de recherche. C’est dans ce sens que les réseaux sociaux font leur entrée  parmi les critères pris en compte, tout comme le temps de chargement d’un site. Dans quelles proportions ? Nul ne le sait. L’expérience utilisateur sera au centre de l’algorithme.

  • Ergonomie et navigation
  • Facilité d’utilisation
  • Interactivité
  • Accessibilité
  • Confiance
  • Valeur

Ce n’est pas que le contenu qui est pris en compte si l’on reste dans la logique des choses. Mais aussi l’environnement du site, mais à l’envers cette fois. Toutes ces choses qui sont la principale cause du gonflement artificiel de la popularité d’un site aux yeux des moteurs de recherche : les liens d’annuaires, de communiqués de presse, les signatures de forum. Bref, une dé-pondération du Netlinking.

Google update : régime alimentaire du panda

Le panda a toujours aimé se gaver. On le sait tous. Et ce ne sont pas les feuilles de bambou qui manquent. Mais il en a tellement mangé qu’il a décidé de faire le tri. Le Prince a le droit d’avoir des caprices :

  • Les liens bio tu préfèrera
  • Le beaujolais nouveau tu dégustera (le contenu unique tu aimera)
  • Les éditeurs orientés SEO et trop opportunistes tu combattra
  • un cocktail sans colorant, sans sucre ni conservateur tu boira

Conclusion : Le panda ne vous mangera pas, respirez un coup !

Cette mise à jour était attendue. Elle arrive enfin. Mais n’ayez pas peur les enfants. Le panda ne vous mangera pas aussi longtemps que vous lui servirez de l’herbe bien verte, cueillie aux aurores et servie aux premières lueurs de l’aube et tout se passera bien.

Est-ce le début de la fin du SEO tel que nous le connaissons ? Certainement. Toute intervention qui n’aura pour seul but de tromper l’œil de Sauron passeront à la trappe. Et les signatures numériques prendront dès lors une importance plus significatives.

Quand le panda géant mangeur de dragons baille, les singent s’excitent, les loups paniquent, la jungle devient peu sûre et dangereuse. Les lapins déménagent à 6000 miles, mais les éléphants restent sereins. Vous avez dit Google panda ? Fuyez pauvres fous !

Après tout, ne pensez-vous pas qu’il serait plus pragmatique de ne simplement pas indexer le contenu jugé de “impertinent” ?

 

On en parle :
Tout ce que je ne sais pas sur Google Panda

Ces Articles pourraient vous intéresser :

Article publié dans la catégorie : Categorie du billet Référencement

Recevez les prochains articles dans votre boîte mail

ChargementChargement


 

2 Rétroliens

  1. Pandez-moi haut et court ! « Encore un blog SEO
  2. Comment faire face à la venue de Google Panda | Développement Web, Webdesign, SEO, Multimédia - Guillaume Voisin, Ingénieur Web

31 commentaires pour le billet : “Non les pandas ne sont pas des critiques littéraires. Ils ne savent pas lire !”

  1.  

    Encore une fois, nous sommes sur la même longueur d’onde (au passage, merci pour la citation).
    Cette histoire de Panda ressemble de plus en plus à un énorme fumisterie.
    Le dernier article paru sur le blog Google est un joke à lui tout seul :
    http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2011/05/more-guidance-on-building-high-quality.html

    Devant l’incapacité à comprendre ce qu’il lit et encore plus à jauger ce fameux critère de qualité du contenu, ce sont effectivement des signaux émanant de l’environnement qui prévalent.
    Dans certains cas, je suis même certain que la chute de sites n’est pas du tout algorithmique.

  2.  

    C’est très difficile de juger de ce que va donner Panda en France, et je trouve certains critères de Google très arbitraires. Par exemple ils jugent que la quantité de texte pour une page donnée rend un texte plus pertinent. Depuis quand la quantité fait-elle la qualité. je connais des maximes de Lao-Tse ou des proverbe bouddhistes avec énormément de pertinence.

    Bref, je m’égare, mais je suis vraiment impatient de voir un peu plus en détail comment Google et son Panda vont mesurer tout cela.

  3.  

    Merci pour cette article ! Je partage ton point de vue et j’appuie le commentaire de Laurent! Je pense également que certaines chute n’ont pas été algorithmique. Il est certain que google peu analyser un certain nombre de chose mais il est incapable de les comprendre.

  4.  

    Y a un bon moyen de savoir si Panda est effectif : voir le classement de Paperblog.

  5.  

    Je suis tout à faire d’accord avec toi sur le fait qu’un jour ou l’autre le netlinking articiel prendra un jour fin. Je trouve bizarre que les Communiqués de Presse marche encore alors que ces sites qui les hébergent sont clairement identifiables par Google. Pourtant ça fonctionne bel et bien… jusqu’à quand ?

  6.  

    @Laurent : j’ai lu l’article de Google et leurs conseils. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a encore des zones d’ombre. La définition du terme “high-quality” n’est pas claire. Ils donnent juste des pistes de réflexions sur la question. Le panda est une façon de nous rappeler c’est qui le chef. Wait and see, ce que cela va donner !

    @Hernan : la longeur du texte n’est pas un critère de qualité ou de non-qualité en soi. ET que penseriez-vous lorsque vous arrivez sur un billet de 150 mots avec 3 pubs Adsense, Blogbang et autres ? Google le dit implicitement sur le lien de @LaurentB. Un site qui publie très régulièrement des articles très très courts, inondé de publicités et de liens sans rapport… ce sont des signaux envoyés à Google et il tiendra compte de ces signaux. A moins que le site soit identifié comme un agrégateur de contenu. Et dans ce cas, son but ne sera pas de ranker dans les SERPs. Pas la peine, ça n’arrivera pas !

    @Refschool : je serais curieux de suivre les stats de Paperblog. C’est un site qui mérite d’être suivi dans le cadre de cette mise à jour. merci de m’avoir filé l’idée.

    @Arnaud : le jour où Google comprendra ces choses, on n’aura plus qu’a passer à autre chose :). Il n’y aura plus rien à ne mettre sous la dent.

  7.  

    PaperBlog fait partie des mal compris du Web.
    Pour en avoir discuté directement avec eux, le principe se défend.
    Mais bon, c’est un autre sujet…

  8.  

    C’est une mise à jour assez étrange dans les faits. On dirait qu’ils n’arrivent pas à la maîtriser…

    Ce que j’ai pu remarquer cependant, c’est que tout ce qui est UGC ajoute une réelle valeur aux pages, les plaçant dans de meilleurs hospices.
    C’est d’ailleurs un recoupement avec d’autres algo de classement de Google.

    Maintenant, je crois qu’on voit très bien la typologie de sites qui seront touchés, et finalement, pourquoi pas… Le travail reste le même et en ligne avec ce qu’on pressent depuis quelques années déjà.

    Pour les idées de sites à suivre chez nous : leguide, twenga sont de bons exemples AMHA ;)

  9.  

    Moi qui avais brandi le drapeau des hérauts du rédactionnel bien fait, je crois que j’étais tout-à-fait à côté de la plaque !

  10.  

    Merci pour toutes ces informations plutôt rassurantes. Panda en France, c’est pour quand ?

  11.  

    Le panda arrive peu à peu et commence à faire des victimes :) A la recherche de nouvelle technique de référencement

  12.  

    Je ne suis pas totalement d’accord avec ce qui ce dit, pour l’instant Panda n’a pas encore impacté la France ! Mais à lire certains blogs US, Panda fait des ravages, pour ceux qui comprennent l’anglais, je vous suggère cet article, je pense que pas mal d’entre vous changeront d’avis après l’avoir lu : http://www.seobook.com/no-adwords-soup

  13.  

    @Refschool : Je trouve très intéressant votre remarque. Effectivement, en allant faire un tour sur Google Trends, on s’aperçoit d’une baisse de “Paperblog” assez récente qui coinciderait avec la mise en place UK du Panda… Alors effet de bord???? Il semblerait qu’il en soit de même pour d’autres gros sites fr comme wikio.fr, ciao.fr…. Pourtant pas d’annonce officielle du côté de Mountain view….

  14.  

    Merci pour l’article

    Pour les sites e-commerce : il faut arrêter d’être dépendant de Google, voilà tout.

  15.  

    @Laurent : je suis encore une fois curieux d’avoir ton point de vue, même brièvement argumenté sur l terme “mal compris du Web”.

    @Paul : l’article me laisse songeur et perplexe. Ou alors je ne dois avoir rien compris de ce que j’ai lu. En tout cas la question du ” the stolen content” mérite à elle seule tout un débat et une réflexion.

    @Julien : apparemment on est plein dedans. Même si le coup du bluff (avec 7-2) n’est pas exclu.

    @guitou : pour Paperblog c’est peut être discutable. Mais pour Wikio, c’est un juste retour des choses. Je peux me tromper, mais je pense que ce genre de sites doivent en principe oublier les moteurs de recherche, comme expliqué dans ma précédente réponse, plus haut.

  16.  

    Quel lyrisme, quelle verve ! Tout ça pour un malheureux petit ours en peluche noir et blanc incapable de comprendre ce que nous disons.
    C’est pas Google qui va nous sanctionner, c’est la SPA !!!

  17.  

    Ce qui est intéressant de remarquer c’est que Google est très fort. Chez google il savent communiquer. La preuve avec le nombres d’articles qu’il peut exister sur Panda. D’un côté je suis admiratif de voir à quel point la parole de Google peut en faire en trembler certains. A lire certains blogs on pourrait croire que Google détient La Vérité. Il suffit que Google dise qqchose pour que la terre se mette a trembler. C’est un constat un peu inquiétant car cela nous montre que google commence à avoir un peu trop de pouvoir ?

  18.  

    Sympa la manière de t’exprimer sur ce sujet. Je n’ai pas encore lu tous les articles, mais celui là est sympa –> Je bookmarque.

    Et comble de l’ironie, je ne sais pas ce que c’est que ce Panda dont tu parles. Bon je ne suis pas trop branché SEO non plus…

    Je comprends avec ton article que c’est Google qui se décide enfin à faire passer à la trappe les sites qui n’en sont pas des vrais, avec genre du contenu spinné ou contenu qui ne veut rien dire ?

    Si c’est le cas, ça me semble plutôt être une bonne nouvelle, en tout cas pour des mecs comem nous qui nous cassons la nénette à écrire des articles qui veulent dire quelque chose.

    Je vais relire cet article à tête reposée pour bien comprendre toute la teneur des conseils qu’il donne.

    Merci en tout cas pour ce moment de plaisir

    Et mension spéciale pour le texte de ton bouton d’ajout de commentaires.
    Je le note :)

  19.  

    Google panda fait trembler les SERP depuis un moment, certain perde beaucoup de jus.
    Mais Panda est surtout là pour les ferme de blog, si votre référencement ,n’a rien a se reprocher aucun soucis de ce coté.

  20.  

    @ Web-créativité : et encore, pour les fermes, ce ne sera à mon avis que les fermes qui ont un fort taux de DC. Pour celles qui n’ont quasiment que du contenu unique, le père Google ne devrait rien pouvoir voir.

  21.  

    Si Jean Pierre Koff était référenceur, qu’est ce qu’il dirait d’après vous ?
    J’espère quand même qu’un jour tous les sites pourris du web finissent par disparaitre, mais je pense que ça arrivera quand Google n’existera plus ;)

  22.  

    Merci pour la citation! – Comme le dis Laurent sur le coup nous sommes sur la meme longueur d’ondes.

    Je suis en vacances donc je ne reste pas longtemps

  23.  

    @Yvon : le panda est un petit ours en peluche noir et blanc qui fait peur à tout le monde. Il ne faut surtout pas croiser son chemin. C’est déconseillé.

    @François : Google n’est pas pret de disparaitre. Il reste juste à croiser les doigts et prier pour que son algorithme évolue dans le bon sens.

    Profites bien de tes vacances Le Juge :)

  24.  

    Je n’ai pas encore beaucoup d’exemple sur la mise à jour de Panda en Angleterre par exemple et sur les sites qui se sont fait décoté.
    Outre les sites de comparaison en ligne… vous avez des exemples?

  25.  

    Cela fait plaisir de lire un article qui ne crie pas au loup, heu je veux dire au panda. Il faut arrêter de croire que nouvel algo de Google va manger tout cru de nombreux sites en France. Ceux qui ont du souci à se faire ne sont pas légion je pense mais comme le dit refscholl; suivre l’évoluition de Paperblog devrait être un bon moyen ;)

  26.  

    le référenceur doit avoir de plus en plus de casquettes pour arriver à positionner un site …

  27.  

    Gougle réprime de plus en plus les abus des référenceurs et met tout en oeuvre pour les débusquer. Le métier vas devenir de plus en plus pointu.

  28.  

    Sérieusement, c’est quand même à la limite devenu “chiant” (je me comprends) de s’intéresser au SEO. Je sais, je sais, c’est un métier mais quand on essaye de tout faire un peu soit-même, ou ne serait-ce qu’apprendre, sa devient relativement compliqué.

  29.  

    Il semble d’ailleurs que aujourd’hui soit le grand jour en France, Panda est lachez préparez vos mouchoirs ou vos verres à campagnes, ça va bouger !

    Pour le moment, je ne vois pour ainsi dire aucun changement sur les sites peu scrupuleux qui aurait pu se faire avoir..
    Un coup pour rien?

  30.  

    Panda est un peu l’ennemi public n°1, enfin sa dépend d’où on se place pour les plus gros site plus dur sera la chute, ayant aperçu des statistiques de sites internet avant et après panda il y avait de quoi mal finir pour certains qui ont vu leur nombre de visites faire une chute vertigineuse, les plus petits sites sont ceux qui s’en sortent le mieux, comme je disais, ça dépend ou on se place et vous vous en êtes ou??? Pandamie ou pas?

  31.  

    Pour commencer merci pour ces remarques, en même temps limpides et enrichissantes. Sans critiquer, certains détails auraient pu comporter davantage de précisions, en particulier dans la conclusion. C’est juste une manière de dire que je suis impatient de découvrir la suite