Accueil Fil arianne Référencement

SEO is war – Le référencement White/Black Hat en 2012 !

SEO is war – Le référencement White/Black Hat en 2012 !

Pensez-vous que les liens des réseaux sociaux aient un impact dans les SERPs ?

Loading ... Loading ...

Je donne mon avis !

 
Roger Benedict COLY 17 janvier 2012 37 Commentaires

C’est une discussion très sensible que j’aborde aujourd’hui. Un sujet que l’on aime pas soulever dans les blogs SEO. Shuuuut ! Il ne faut pas en parler. Le référencement Black Hat a mauvaise presse. Mais qu’en est-il en 2012 ?

Cet article est certainement le début d’une longue série concernant le sujet qui mérite qu’on en parle sans passions ni préjugés. Il ne s’agit pas de faire l’apologie du black hat SEO, mais de d’échanger sur des sujets de fond.

Black Hat SEO : la fin justifie les moyens

Les techniques pour positionner un site sont nombreuses. Mais au final et depuis bien longtemps, seul le résultat compte. C’est une leçon que beaucoup ont appris à leur dépend. Faire appel à toutes les techniques possibles et imaginables pour se positionner dans les SERPs sur des requêtes concurrentielles est une fin. Les prétendants sont nombreux, mais peu sont ceux qui tirent leur épingle du jeu. Dans ce contexte, et pour beaucoup, la fin justifie les moyens.

Content spinning
++ Keyword stuffing ++ Pages satellites ++ Spam ++ Redirections ++ Xrumer ++ Scrapeboard ++ Génération automatique de contenu optimisé via des requêtes d’internautes… Chacun détient sa formule magique qu’il garde jalousement.

Black Hat / White hat : une affaire de cote

 

Les bonnes astuces ne font jamais l’objet de discussions publiques. Certaines sont connues et répandues. Parmi elles, beaucoup présentent un risque très élevé. Arriver à mettre en place la machine qui frôle sans cesse la ligne rouge sans jamais la toucher, la méthode qui nargue Google et ses amis, est le rêve ultime de tout chasseur de positions.

Au poker on appelle cela une cote. Littéralement, cela signifie que le risque n’est pas null mais que le jeu en vaut la chandelle. A condition d’en mesurer les risques disent certains. Lorsque les opportunités de gain sont largement supérieurs au peines encourues, on dit que la cote est élevée.

Optimization is not dead – but SEO is War !

Le positionnement n’est pas une cours de récréation. Ce n’est pas un jeu. C’est une guerre qui ne dit pas son nom. Tous les moyens sont bons pourvu que le résultats soient au rendez-vous.

D’ailleurs, il arrive souvent que l’intensité de la concurrence et les caractéristiques de certaines niches imposent l’usage de ces techniques qui deviennent banales. Ne pas s’adapter, c’est se laisser distancer par la concurrence.

Dernièrement, sur un forum, un membre demandait s’il était judicieux de cacher du contenu aux moteurs de recherche via du javascript. La majorité des conseils allaient dans le sens de la dissuasion culpabilisatrice. Il faut absolument bannir cette idée.

En matière de positionnement, il faut respecter les règles fixées par le Panda parait-il. Mais combien les connaissent vraiment ? Et combien les respectent ?

Les cinq doigts de la main suffisent-ils en 2012 pour augmenter le ranking de son site ? Le référencement en 2012 se limite -t-il aux concepts d’optimisation on-site et off-site ?

Les moteurs de recherche se perfectionnent jour après jour. Le SEO aussi.

 
 

Ces Articles pourraient vous intéresser :

Article publié dans la catégorie : Categorie du billet Référencement

Recevez les prochains articles dans votre boîte mail

ChargementChargement


 

1 Rétrolien

  1. » Les articles incontournables de la semaine - Wizishop Blog Ecommerce

36 commentaires pour le billet : “SEO is war – Le référencement White/Black Hat en 2012 !”

  1.  

    Joli teasing, en tous cas ça fait plaisir de voir que tu es de retour et j’ai hâte de voir ton point de vue sur les différentes techniques blackhat!

  2.  

    Encore une fois, je plussoie ton point de vue.
    Tiens, en parlant de poker, on au référencement sans que les règles soient annoncées et en plus elles changent tout le temps !

  3.  

    En effet ça fait du bien de te voir de retour.
    Le jours de toute façon où l’on pourra définir la barrière white/black correctement, cela changera la donne, mais c’est clairement impossible…

  4.  

    Le référencement black hat est vu comme LA méthode a appliquer…pourtant si la technique n’est pas réfléchie, elle peut être néfaste au site

  5.  

    D’accord sur la vanité des reproches et de la culpabilisation. Car au final, si les mains restent propres, le client n’est pas satisfait et ne garnit pas le porte feuille.
    Le fait que sur certaines niches comme tu le dis certains sites restent leaders très longtemps est un souvent un signe de black hat

  6.  

    Le Black Hat se démocratise de plus en plus, même s’il n’a pas toujours bonne presse ;)

  7.  

    J’aime bien la notion de cote que vous évoquez dans le domaine du SEO.
    Par contre, le mot “cote” s’écrit sans accent, sinon ça veut pas dire la même chose :).

  8.  

    Juste en passant, on écrit “scrapebox” ;)

  9.  

    Dans tous les cas, le sujet est toujours vendeur. La preuve ici http://imageshack.us/f/594/20120117175051.png/

  10.  

    A mon avis, les techniques black hat ont encore de beaux jours devant elles. Certes, je suis d’accord avec le fait que les moteurs de recherches évoluent, mais en générales ces évolutions ne font que corriger des failles dans lesquelles se sont dirigés certains référenceurs. C’est un peu comme la police, quoi n’agit bien souvent qu’après le crime…

  11.  

    @Samuel : je reviendrai sur le sujet. Il y a beaucoup à apprendre de ce côté du SEO.

    @Laurent : effectivement. Les règles ne sont jamais annoncées. Et même, pour celles qui sont explicites, personne ne sait lesquelles respecter. Les profiles de joueurs se multiplient avec l’évolution des règles et en fonction du comportement de chaque joueur. Merci pour les stats. Que ferions-nous sans eux :).

    Merci @JB : Ce qui est intéressant, ce sont les possibilités à ceux qui réussiront à mettre en place de savants MIX des deux sans passer pour des bourrins aux yeux des moteurs de recherche. La barrière entre Black et White hat est claire sur certains points. Mais qu’en est-il du reste ?

    @cédric : je parle bien de “Scrapeboard” et pas de “scrapebox”.

    @Daniel Roch : Le black hat fera parler de lui de plus en plus, auprès d’un plus large public, au fur et mesure que ceux qui se définissent comment “WH” – “Ref propre” se rendront compte que les règles ne sont pas les mêmes. A partir du moment ou le Black Hat arrive à obtenir des résultats avec peu de risques, la frontière entre les deux techniques aura tendance à disparaître sur beaucoup de points. Et effectivement, les moteurs de recherche, ne font que corriger les failles. Jouant le coup d’après. Et les MAJ ne sont pas si importantes qu’elles devraient à mon sens. Mais allons-nous nous plaindre pour cela ? Non. La ligne rouge est identifiée – Les peines et sanctions aussi… Le reste est un boulevard à exploiter. C’est ce que les BH ont compris.

    Merci pour vos commentaires. Je suis heureux de vous retrouver et d’avoir la possibilité d’échanger avec vous sur des sujets comme celui-ci.

  12.  

    On oppose souvent black & white hat dans une vision un peu trop (à mon sens) manichéiste du référencement, pourtant le SEO “”"éthique”"” a la possibilité de tirer de nombreux enseignements du BH, en utilisant ses techniques pour les “blanchir”, gagner du temps, mieux analyser des données… un monde de nuances

  13.  

    Perso je pense que le White hat n’est que du Black hat mais plus soft, orienté utilisateur que moteur de recherches, ce qui explique les chutes de tant de sites après le nouvel arrivé Panda…les techniques sont presque les mêmes mais varient selon les densités des mots clefs et des liens utilisés

  14.  

    Toutes les techniques se mélangent en terme de référencement aujourd’hui, difficile de ne pas confondre parfois black hat avec white hat tant certaines pratiques peuvent nous entraîner à maximiser notre référencement au maximum. Le seo, c’est la guerre, j’adhère complètement!

  15.  

    Le black hat est une méthode dangereuse quoiqu’on en dise mais selon moi : pas le choix c’est ça ou rien pour les mots clés sur lesquels il y a du business à faire.

  16.  

    Eh oui, pas de pitié pour être bien positionné!!! (tant que ça marche lol)
    Après cette intro, vivement la suite alors :-)

  17.  

    bonjour
    heureux de relire vos coms
    mais pour moi c’est toujours du chinois
    et me bat sans succès à augmenter ma visibilité de mon site
    bonne journée à vous
    bien amicalement
    Bruno

  18.  

    En effet difficile aujourd’hui de faire la différence entre du Black et du white. La seule différence serait dans l’automatisation de tache mais qui souhaite aujourd’hui perdre volontairement du temps pour avoir une étiquette white.

  19.  

    on se rend compte que certains sites montent de facon anormale sur des mots cles tres lourd pourtant. A la surprise on se trouve avec des sites liés entre eux qui sont “trafiqués”, qui utilisent des référencements pourris. Mais google ne voit pas tout

  20.  

    Pour beaucoup, cette classification est bien trop manichéenne. Or, au-delà de cette vision très étroite, se pose la question de fond de savoir comment classer sans équivoque un individu parmi ces deux catégories.

  21.  

    A titre personnel je pense que le jeu n’en vaut pas la chandelle si on veut durer dans le petit monde de l’édition en ligne… Passer le plus clair de son temps à mettre en place une stratégie black qui peut vous exploser à la gueule du jour au lendemain très peu pour moi. Mais j’admets regarder en détail les travaux des blacks hats souvent plus riches d’enseignements que ceux des white sur les sensibilités et susceptibilités algorithmiques de notre ami Google.

  22.  

    A titre personnel je pense que le jeu n’en vaut pas la chandelle si on veut durer dans le petit monde de l’édition en ligne… Passer le plus clair de son temps à mettre en place une stratégie black qui peut vous exploser à la gueule du jour au lendemain très peu pour moi. Mais j’admets regarder en détail les travaux des blacks hats souvent plus riches d’enseignements que ceux des white sur les sensibilités et susceptibilités algorithmiques de notre ami Google.

  23.  

    perso je pense que les liens sur twitters sont pris en compte, ceux sur facebook non.

    après, tout est relatif et difficilement quantifiable.

    il me semble d’oseox a fait un test dans son labo il n’y a pas longtemps? ou es ce axenet?

  24.  

    Personnellement je suis nouveau dans le referencement d’un site, j’apprends de nouvelles techniques au fil de mes visites sur des sites spécialisés.
    Les reseaux sociaux ont également un impact d’après ce que j’ai compris, mais le principal a mon avis reste avant tout la qualité du site lui même!!

  25.  

    le référencement ne peut pas être trop transformé du jour au lendemain, ça mettrait trop de sites en péril. La ligne rouge peut se déplacer en fonction de l’autorité et de la puissance de chacun (surtout les intérêts de Google pour l’instant mais ça peut changer).

  26.  

    Je pense que le débat sur la limite entre black hat et white hat est passionnant mais parfois un peu inutile : tant que les limites ne seront pas clairement fixées par Google, le débat existera et personne n’aura au final clairement raison. D’autant plus que personne ne peut se vanter de faire du white hat de manière intégrale.

    La vraie question c’est où se place l’intérêt de l’internaute et au final, le black hat ne signifie pas du tout “spam” et les deux méthodes peuvent s’avérer performantes.

  27.  

    L’optimisation externe reste une valeur sur même à l’heure du web 2.0. Les backlinks ont encore beaucoup de poid!

  28.  

    Difficile en effet de ne pas confondre WH et BH tellement leurs techniques sont proches. J’aurais tendance à dire que le WH fait plus ses tâches à la main alors que le BH spam comme un goret différentes plateformes :D. Cependant les derniers concours SEO et notamment le pandaranol ont donné un avantage au BH. Reste à voir ce que nous réserve 2012 ;)

  29.  

    Les methodes blackhat, prendre un risque énorme, mais avec des resultats incroyable. Mais bon personnellement je suis pas fan je préfère les bonne vieilles methodes classique.

  30.  

    Je pense qu’on a vite fait de basculer du côté obscur de la force ;)
    A cause de vous, j’ai bien peur de devenir une Black hat !

  31.  

    Le grey hat, c’est pas mal aussi ;)

  32.  

    Je ne sais plus quelle figure charismatique du SEO disait ça (j’ai du lire ça sur un blog), mais les techniques de SEO professionnelles s’assimileraient plutôt à du “grey hat”. Il n’y a rien de totalement blanc ou de totalement noir dans ce bas monde. Et pour ce faire black lister par google, il faut y aller comme une brute apparemment. Enfin n’étant pas très familier avec les techniques de Black Hat, je ne peux pas trop m’avancer.

    Merci pour cet article en tous les cas.

  33.  

    Black et white sont liés. Et oui le référencement c’est la guerre et c’est l’enfer !

  34.  

    Le white hat n’existe pas :) Selon les termes de google, tous les liens artificiels sont black…

  35.  

    Bonjour, pour moi aussi le Whitehat n’est qu’une certaine façon de voir les choses car un commentaire de blog aux yeux de google est plutôt Blackhat, les seuls liens qui semblent autorisés sont les liens spontanés donc aucun boulot de SEO à faire et donc aucun Whitehat. Après y a du Blackhat et du Blackhat de gros bourrin.

  36.  

    entre black et white , je pense que niveau référencement on est tous plus ou moins gris et google qui se la joue vengeur masqué c’est plutôt gargamel , un jeu de dupes finalement.