Quel est le montant de la taxe sur le carburant ?

par Mar 15, 2022Economie0 commentaires

Avec la guerre en Ukraine, les prix des carburants s’envolent nettement pour atteindre de nouveaux sommets. Dans de nombreuses stations, le prix du litre de gazole et celui du sans-plomb ont franchi des seuils qui sont très similaires, dépassant les 2 euros, voire 2,50 euros. Avec cette flambée des prix, quelle est donc la part des taxes sur un litre de carburant ? Explications.

Des taxes liées au transport et au raffinage

Il faut tout d’abord noter que la montée en fulgurance du prix des carburants est liée à la guerre en Ukraine. Avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février dernier, les coûts du pétrole ont battu de nouveaux records.

En fin d’année 2021, les économies mondiales anticipaient une fin épidémique, en Europe et surtout en France. Le Ministère de l’Économie avait cependant indiqué que le litre de SP95 7 passera à 1,50 euro. Le coût du pétrole brut s’élèverait désormais à 0,502 5 euro/L, soit environ 33,5 % du prix du carburant à la pompe.

Il est ajouté à ce prix de la matière première, le prix du transport, de l’assurance, des frais de déchargement pour ne citer que ceux-là. Par cet exemple, les coûts sont de 0,105 euro/L, soit 7 % du prix total. Il faut aussi prendre en compte les coûts liés au raffinage du pétrole brut et aux marges des raffineurs, qui sont évalués à 2,4 % du prix final en prenant en compte l’exemple du ministère de l’Économie.

En additionnant ainsi le coût du pétrole brut, les marges de raffinage et les coûts de transport, il arrive à 43,1 % du prix à la pompe, un peu moins de la moitié donc. La taxe sur le carburant Il faut noter que c’est la fiscalité qui pèse le plus sur le prix du carburant. La TVA qui est de 16,4 % et la Taxe intérieure de consommation des produits énergétiques sont évaluées à hauteur de 40,7 % du prix final. En effet, cette dernière taxe représente la quatrième recette fiscale de l’État.

Les taxes sont comprises entre 50 % et 60 % du prix à la pompe

Pour un litre de gazole estimé à 1,335 euro, le ministère de l’Économie avait notamment établi la composition suivante :

  • le pétrole brut : 37,6 % ;
  • le raffinage : 6,1 % ;
  • le transport et distribution : 7,2 % ;
  • la fiscalité : entre 49,1 % et 32,7 %.

Les taxes pèsent donc entre 50 %, voire 60 % du prix du carburant à la pompe. Face à l’explosion excessive des prix dans les stations-service ces dernières semaines, le gouvernement avait notamment souhaité agir. Pour cela, le Premier ministre français avait annoncé, le 21 octobre passé, la mise en place d’une indemnité d’inflation. Celle-ci devrait être d’un montant de 100 euros pour les personnes qui résident en France et dont les revenus ne dépassent pas 2 000 euros nets par mois.

Une solution qui est bienvenue, mais qui illustre bien une marge de manœuvre limitée. Puisque la France est en effet dépendante à 99 % des importations pour sa consommation en produits pétroliers. Il faut retenir cependant que le gouvernement ne souhaite pas toucher aux différentes taxes.

L’État français a déjà indiqué qu’il étudie des aides pour les Français et les filières affectées par la hausse des prix du carburant. Pour plus d’informations à ce sujet, restez donc toujours connecté !

Quelles sont les causes de la société de consommation ?

Une société de consommation est une société dont le système économique est basé sur une consommation de masse. Cette dernière est soutenue par l’accroissement de la production ainsi que par la...

Qui a le droit au revenu universel ?

Le revenu universel est une réforme assez idéaliste. L’idée a été développée depuis 1516 par l’anglais Thomas More. Cependant, elle peine à être mise en application. À qui serait attribué le revenu universel ? Quels sont les avis contemporains sur la question ? La...

Quelle différence entre thésaurisation et épargne ?

Épargne et thésaurisation sont deux termes employés en économie. S'ils semblent similaires, ces deux termes ont cependant des explications différentes. Il est important de clarifier ces différentes notions. Que veulent réellement dire les notions d'épargne et...

Quelle structure relève des entreprises d’économie sociale et solidaire ?

Selon l’article 1 de la loi du 31 juillet 2014, l’économie sociale et solidaire regroupe les personnes morales de droit privé. Celles-ci sont constituées sous forme de fondations, de coopératives, de mutuelles ou encore d’associations. On parle dans ce cas des...

Quels sont les 3 logiques de la protection sociale ?

La protection sociale est un système de prévention collective. Elle permet aux individus de faire face aux situations désagréables qui peuvent survenir dans leur vie. C'est un mécanisme qui permet à l'individu de se sentir soutenu par la société dans laquelle il vit....

Comment fonctionne la spéculation boursière ?

La bourse est un espace d’échange de titres financiers entre différents acteurs. Elle permet à des sociétés de trouver des capitaux et à des investisseurs d’effectuer des placements. Les transactions se font sur la base d’analyses et de prévisions. En effet, les...

Comment travailler dans l’économie sociale et solidaire ?

Le secteur de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS) participe considérablement à la création d'emplois pendant ces dernières années. Il représente 10 % des emplois en France et prend en compte un grand nombre de domaines, notamment l'enseignement, la médecine, les...

Quel est le principal risque lié à la spéculation sur les marchés financiers ?

La spéculation est une action qui consiste à acheter ou vendre des actifs financiers ou des devises. L’avis des spécialistes sur l’utilité du phénomène est mitigé. Si pour certains, cela contribue à stabiliser les marchés, pour d’autres, c’est une action dangereuse....

Comment expliquer la spéculation ?

La spéculation est un principe de la finance. Elle consiste à réaliser des paris sur des évènements futurs. Bien que bénéfique pour plusieurs, elle présente plusieurs risques sur le long terme. Comment expliquer la spéculation financière ? Voici tout ce que vous devez...

Comment savoir sa date de fin de droit au chômage ?

En cas de perte subite d’emplois, l’État français a prévu certaines dispositions permettant au chômeur de recevoir des aides financières. L’allocation chômage encore appelée ARE est une forme d’aide qui permet à celui qui a perdu un emploi de subvenir à ses besoins,...